Echanges sur l’Intelligence Artificielle

mardi 21 novembre 2017
par  J. Nicolas MAISONNIER

A l’initiative de Bernard Carré (voir ci-dessous son message du 16 novembre), vous êtes quelques-uns à échanger sur les questions soulevées par les livres de Yuval Noah Harari et le développement des applications de l’intelligence artificielle (I.A.)
D’autre part Jean Sallantin a ouvert un débat sur un propos de Cedric Villani clôturant une session sur l’I.A. en mars 2017. Depuis Villani a été chargé par le gouvernement d’une mission sur ce sujet qui va donc frayer l’actualité ;cf Paris-Match.
J’ai moi même lu avec intérêt le N° de la Recherche de novembre 2017 qui titre : L’intelligence artificielle transforme les sciences".
Tout cela pour dire qu’il me semble intéressant de faire part à l’ensemble du Groupe Béna de ces débats et de nous inviter à les poursuivre.
Je vous propose donc de publier vos échanges sur le Site du Groupe Béna. sauf avis contraire de votre part, bien sûr.


Commentaires

Logo de Bernard C
jeudi 16 novembre 2017 à 10h35 - par  Bernard C

‌S‌alut à vous tous. Que devenez vous ? Que devient le groupe Béna ?
​J’ai eu un souhait de bonne fête St Bernard de Michel et des nouvelles de Martine.
​J’en envie de vous faire partager les 2 lectures que j’approfondi : Sapiens (brève histoire de l’humanité) et Homo Deus (breve histoire de l’avenir) de Noah Harari. Avec les concepts de coopération et de mythe fédérateur il confirme la pertinence des concepts-principes proposés par Xavier : Accord et référent.
​J’ai présenté au GREP de Toulouse que j’ai rejoint il y a plusieurs mois, un diaporama démontrant avec le biologiste Joël de Rosnay que la "cellule vivante ,la VIE, est la première prise de pouvoir sur la matière par un système autonome" La complexification n’a fait qu’accroître ce pouvoir, la sélection a retenu les systèmes détenteurs de cette capacité. Par ailleurs j’ai rejoint un groupe de lecture de l’œuvre de Teilhard de Chardin qui me confirme une fois de plus que Xavier en était bien un disciple mais surtout un héritier créatif .
​Amicalement Bernard

Logo de J. Nicolas MAISONNIER
jeudi 16 novembre 2017 à 18h29 - par  J. Nicolas MAISONNIER

C’est sympathique d’avoir de tes nouvelles Bernard, et de voir que tu es bien actif intellectuellement pour approfondir et partager l’œuvre de Xavier. De mon côté, pas de nouvelles de notre proposition d’article pour la revue Teilhard. Il faudra que je relance Chantal Amouroux.... et mes autres projets sont au point mort. Je serais à Nantes ce weekend pour veiller sur deux de nos petits enfants. Ensuite j’aimerai te joindre au téléphone. Serait-ce possible mardi prochain à partir de 15h ?
Amitiés
J.Nicolas

Logo de Jean-Luc LEFEBVRE
vendredi 17 novembre 2017 à 08h12 - par  Jean-Luc LEFEBVRE

Bonjour Bernard,
Bonjour à tous,
Merci Bernard pour ce message à la cantonade, c’est toujours un grand plaisir de recevoir de tes nouvelles.
J’ai lu également les deux ouvrages de Yuval Noah Harari, "Sapiens » et « Homo Deus ». Qui se ressemble…
Ces lectures alimentent ma réflexion pour l’ouvrage «  Humanitas  » que j’ai toujours en chantier et qui progresse doucement…
Pour ceux qui n’auraient pas lu « Sapiens »,ci-joint une forme de recension que j’ai incorporée dans la rédaction d’Humanitas où je mets en parallèle cette lecture avec la vision de Teilhard. Le document joint est inédit et perfectible, car en attente de finalisation avant publication. Vos observations sont les bienvenues…
En revanche, je n’ai pas encore rédigé de recension d’Homo Deus. Je ne souscris pas aux thèses d’Harari qui pose en préalable que l’intelligence animale et même humaine est en fait constituée d’algorithmes, tout comme l’intelligence artificielle… L’Homme serait donc privé d’un « supplément d’âme » et nous nous acheminerions vers un monde régi par les données et les algorithmes, dénué de toute humanité au sens compassionnel du terme… Ce n’est évidemment pas la vision de Teilhard, de Sallantin et pas davantage la mienne qui défend la conviction que les qualités humaines individuelles deviennent globales et affectent l’humanité tout entière.
... A suivre ... Jean-Luc

Logo de Jean-Luc LEFEBVRE
vendredi 17 novembre 2017 à 12h04 - par  Jean-Luc LEFEBVRE

Membres du groupe Béna, je ne vous oublie pas et je n’oublie pas que nous sommes collectivement les témoins de Xavier et de son œuvre. Je ne perds pas de vue le projet de reformuler mon travail de thèse consacrée à XS en un livre de témoignage et de tentative d’explication de sa pensée complexe, avec votre aide évidemment…
Pour l’heure, je dois achever la rédaction d’Humanitas et assumer mes nouvelles responsabilités au sein de ISTE Editions, qui me chargent de coordonner le domaine « Spatiologie » d’une future encyclopédie des sciences qui sera publiée en français et en anglais, en ouvrages reliée et en édition électronique (Voir : http://iste-sciences.com/ ), beaucoup d’actions de cooptation et de coordination en perspective…
Amitiés à tous.
Jean-Luc

Logo de Michel NT
vendredi 17 novembre 2017 à 19h50 - par  Michel NT

Nous avons aussi parlé des livres de Harari à plusieurs ComEx du Club de Budapest notamment il y a quelques semaines mais je ne les ai pas lus. Apparemment ils sont bourrés d’idées. Effectivement il faudrait que je trouve le temps de les lire.
Amitiés,
Michel

Logo de Jean SALLANTIN
samedi 18 novembre 2017 à 09h48 - par  Jean SALLANTIN

Bonjour à tous,
Je suis content de vous savoir en pleine vitalité intellectuelle. Peut être que l’on pourra bientôt programmer un séminaire Béna au centre Ramon Lull de Perpignan.
Pour ma part, le coup de projecteur sur l‘IA me réjouit surtout qu’il concerne des domaines que j’ai travaillé au CNRS quelques décennies.
Je vais organiser un débat numérique à grande échelle : vivre avec l’intelligence artificielle. Il démarre à partir du rapport sur l’IA de Villani vous êtes convier à participer ou observer le débat numérique.

https://dialoguea.fr/#/cdebats/5a0eaf70b32192057b565bc0/debats

Sinon pour entrer dans votre débat, il faut tenir compte qu’un algorithme tourne dans un système d’exploitation qui ne se réduit pas à être un algorithme. La machine de Turing est une vue purement théorique du calcul sans efficacité pratique.
Il ne faut donc pas tomber dans un piège réductionniste en réduisant tout à des algorithmes. Les cerveaux ont des neurones mais aussi une structure. Il en est de même pour l’intelligence artificielle.

Logo de Jacques M
samedi 18 novembre 2017 à 11h27 - par  Jacques M

Bonjour à vous tous,
Je ne suis pas certain de pouvoir vous suivre, Bernard, Jean-Luc, dans vos développements et commentaires ;
mais il est une chose essentielle qui servait de moteur à Xavier, et que je résume sous forme de sa question initiale et fondamentale :
S’il y a Quelqu’un qui a conçu l’univers, alors on doit trouver sa "patte" dans chacun des trois ordres apparemment disjoints, même si imbriqués comme des cônes l’un dans l’autre, que sont l’ordre de la matière, celui de la vie et celui de la pensée humaine.
Ne pas oublier ce Quelqu’un, ce tout Autre, qui a laissé sa patte, son image, dans sa création. Et surtout ne pas oser dire (ou même penser) que tout peut se résoudre par l’intelligence humaine, et sa science.
Bonne réflexion, bon courage pour une synthèse d’un sujet aussi complexe.
Jacques

Logo de Eric LOMBARD
mardi 28 novembre 2017 à 09h23 - par  Eric LOMBARD

Hello Jean-Nicolas,
OK pour ton idée de débattre de l’IA sur groupebena.org. Je n’ai pas lu Sapiens, mais ai terminé Homo Deus.
A plus. Eric